fbpx

Comment mes clients passent de 0 à 1 million d’euros en 5 minutes (j’exagère à peine)

Développez votre patrimoine en reprenant une entreprise en difficulté, étape par étape.

Une opportunité unique pour 2020

Le Reprenariat est une des meilleures opportunités pour un entrepreneur, même débutant, de faire rapidement décoller son activité indépendante et d’en tirer des revenus, tout en préservant un héritage industriel ou commercial existant. 

Aux bénéfices financiers vient donc s’ajouter une notion plus philanthropique, puisqu’il s’agit aussi de sauvegarder des emplois et un patrimoine à la fois matériel et symbolique qui disparaîtrait purement et simplement en l’absence de reprise.

Aujourd’hui, 90 % des entreprises françaises en situation de rachat ne trouvent pas de repreneurs, et ce chiffre est même supérieur lorsqu’on considère celles qui sont en difficulté. Autant dire que le sujet est préoccupant, voire urgent, et qu’il donne également un avantage considérable aux entrepreneurs intéressés par une reprise, puisque l’offre de rachat est largement supérieure à la demande : en l’absence de candidats, la marge de négociation pour le vendeur est quasi nulle.

Contrairement à ce que croient la plupart des gens, reprendre une entreprise n’exige pas de compétences pointues et spécialisées en la matière. Avec une formation préalable sérieuse et beaucoup de curiosité enthousiaste, n’importe qui peut devenir repreneur et obtenir d’excellents résultats.

La preuve... Mes mentors l'ont fait. Je l'ai fait. Mes élèves l'ont fait. Alors vous pouvez le faire aussi !

Sébastien Cerise

Si l'aventure vous tente, alors lisez la suite de cette page. C'est une histoire qui va vous intéresser.

La reprise d'une entreprise qui tourne déjà est plus simple que la création.

Même si vous avez déjà l’entrepreneuriat chevillé au corps, avec une vision ambitieuse et l’envie de réussir, partir de rien est toujours plus compliqué que de travailler à partir d’une base existante. En d’autres termes, si le bébé sait déjà marcher, vous allez avancer plus vite. Et ceci est vrai même si vous reprenez une entreprise qui œuvre dans un domaine que vous ne connaissez pas bien, voire pas du tout.

Une entreprise déjà installée est la somme des compétences, réalisations et savoir-faire des personnes qui se sont investies dedans avant vous, notamment de ses employés, sur qui vous allez pouvoir vous appuyer lors d’une reprise. 

À l’opposé, une création de A à Z peut être chronophage et décourageante, puisque le choix initial d’activité, les études de marché, toutes les démarches de création, les compétences de fond à acquérir, les tests divers, etc. représentent souvent des mois ou des années de travail difficile et pas toujours très lucratif.

Pourquoi reprendre une entreprise en difficulté ?

La reprise d’une entreprise en difficulté est avant tout une opportunité unique – et même si vous n’avez encore jamais eu l’occasion de gérer une société – de préserver des emplois et de sauvegarder un patrimoine industriel pour lequel d’autres que vous se sont battus, en évitant que l’entreprise concernée ferme ses portes, faute de repreneur. 

Comme nous l'avons dit plus haut, en France, 90 % des entreprises en situation de rachat ne trouvent pas d’acheteur. Vous imaginez bien que c'est encore pire quand elles sont en difficulté, ce qui est un véritable drame pour leurs patrons et salariés. Et les sauver est possible, sans aucun apport financier personnel !

Ce n'est pas un constat très positif... pourtant je vous en parle aujourd'hui pour 2 raisons :

  • C’est un type de business assez méconnu pour le moment, alors qu’il est passionnant et peut aussi se révéler très lucratif…
  • Tout le monde, y compris les débutants, peut s’investir dans le reprenariat et donner un nouveau souffle aux sociétés qu’il choisit de reprendre.

Ce n’est pas parce qu’une entreprise est en difficulté qu’elle ne vaut rien.

Contrairement à une croyance très populaire, « entreprise en difficulté » ne rime pas avec « bonne à fermer » : une société qui traverse une crise, même profonde, peut néanmoins posséder d’énormes atouts et un beau potentiel, pour peu que le repreneur sache appliquer les méthodes adaptées à la situation. 

Elle ne vous coûtera quasiment rien à l’achat et peut vous rapporter très gros !

C’est un beau challenge que de la remettre sur les rails de la profitabilité, tout en sauvant les emplois et les savoir-faire dont elle dispose. Mais pour cela, il est nécessaire de savoir exactement comment s’y prendre, sous quel délai et selon quelles étapes.

Avec les bonnes stratégies, il est souvent très facile d’améliorer les résultats d’une entreprise qui fait déjà du chiffre d'affaires.

La plupart des gens ne connaissent aucune des techniques comptables et financières – parfaitement officielles et légales, bien sûr – qui permettent aux entreprises menacées de dégager immédiatement plus de bénéfices. Lorsque le chiffre d’affaires est effectivement présent, mais que les dettes passées menacent l’équilibre des comptes de la société, il est en fait assez facile et rapide de remettre ceux-ci au vert, pour peu que l’on sache comment s’y prendre.

Ces méthodes, bien appliquées, peuvent littéralement sauver une entreprise qui risque la cessation de paiement et la rendre à nouveau profitable, en seulement quelques mois.

Cela peut vous sembler évident mais retenez bien ceci...

Il vaut mieux reprendre une entreprise en difficulté que d’en créer une en partant de 0 !

Créer un business en partant de rien est une épreuve qui peut en décourager plus d’un : il faut passer par les années – souvent très difficiles – du lancement et de la mise en place, sans se décourager et en faisant preuve d’une patience dont tout le monde ne dispose pas… Car lancer un business, c’est forcément passer par les étapes de tests et d’échecs, de réajustements, de nouvelles tentatives, etc.

En choisissant la reprise d’une entreprise dont l’activité tourne déjà bien, vous accédez directement à une phase plus mature, avec certes d’autres défis potentiels à relever si elle rencontre des difficultés financières, mais durant laquelle vous pouvez éviter les soucis classiques de l’entrepreneur débutant.

Toutes les entreprises en difficulté ne se valent pas. Il faut choisir les bonnes.

Bien sûr, il y a « difficulté » et « difficulté » ! Certaines entreprises concernées sont vouées à mourir, pour des raisons intrinsèques, par exemple parce qu’elles appartiennent à un domaine d’activité moribond. Dans ce cas, vous ne pouvez pas faire des miracles, et mieux vaut passer votre chemin.

D’autres, par contre, ont un potentiel incroyable, même si leur patron actuel est incapable de s’en rendre compte et de les sortir de l’ornière. Il ne faut pas toujours se contenter des résultats actuels et passés pour juger de l'avenir.

Le tout est que vous sachiez faire la différence entre ces deux catégories et appreniez à repérer les candidates idéales. Pour cela, il existe aussi des méthodes d’analyse commerciale et financière qui peuvent vous aider à séparer le bon grain de l’ivraie, afin de ne choisir que des projets réellement porteurs.

Comment trouver une entreprise en difficulté à reprendre ?

Vous vous demandez sans doute comment vous devez vous y prendre, à qui vous adresser et où trouver ces entreprises en attente de reprise ? Le sourcing est une technique qui s’apprend, elle aussi. 

Que vous passiez par un broker, par votre propre liste de contacts ou via un groupe dédié sur LinkedIn, entre autres méthodes, il est important que vous sachiez quels critères analyser, comment fixer vos objectifs et de quelle façon négocier vos deals.

Le reprenariat est certes ouvert à tous, mais il demande toutefois de la rigueur et une bonne connaissance de certaines bases incontournables : si le sujet vous intéresse, votre première mission est donc de bien vous former !

Une fois que vous en saurez plus, vous allez être vraiment très étonné par la facilité avec laquelle vous pouvez être mis en contact avec les cédants... Et il y en a de nouveaux tous les jours. Vous devez principalement connaître les critères de sélection les plus importants, afin de choisir la meilleure approche possible. En voici quelques-uns :

  • La valeur de l’entreprise.
  • Le nombre de salariés.
  • Le secteur géographique.
  • La situation personnelle du cédant.
  • Et il en existe beaucoup d'autres, dont l'importance varie selon le deal en question.

C'est le moment idéal, alors profitez-en...

Actuellement, le nombre de patrons baby-boomers qui essayent de prendre leur retraite est très élevé : l’offre de vente est large et diversifiée, et encore plus supérieure à la demande qu’en temps normal. C’est donc une période idéale pour les acheteurs, qui devrait durer une dizaine d’années et vous donne un atout de négociation évident.

Cela vous donne un très bel avantage pour vous enrichir tout en faisant œuvre utile dans l’économie... et c’est maintenant que les meilleurs deals sont à faire. Surtout que je ne vous ai pas dit le plus beau dans cette histoire.

C’est faisable en n’ayant pas un sou personnel en poche !

C’est un point qui laisse toujours les débutants perplexes... voire sceptiques. Il serait possible de reprendre une entreprise sans dépenser d’argent personnel ? Eh bien oui ! C’est non seulement possible, mais c’est aussi parfaitement légal et encadré par des dispositions précises. Les spécialistes de la reprise utilisent ces méthodes tous les jours, et avec succès. 

Vous aussi, vous voulez aller plus loin ?

Vous l’aurez compris, reprendre une entreprise est accessible à tous, mais requiert des connaissances sérieuses, pour obtenir de bons résultats. Nous conseillons aux débutants de commencer par la reprise d’une entreprise en difficulté, qui est le cas le plus facile à négocier, et de bien se former en amont, en développant leurs compétences dans les domaines dont ils auront nécessairement besoin.

Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez avancer plus loin dans un projet concret, nous vous proposons donc de travailler avec vous, de façon détaillée, sur tous les points qui n’ont été que rapidement abordés dans cette page. Car si vous voulez vous lancer dans la reprise d’une entreprise en difficulté, il est essentiel que vous maîtrisiez plusieurs points :

  • La philosophie derrière ce type de reprise : pourquoi choisir ce montage et qu’en attendre ?
  • Les méthodes de sourcing les plus adaptées à ce contexte particulier de reprise.
  • La gestion de la prise de contact et les négociations spécifiques, dans ce cas de figure.
  • L’analyse de l’entreprise, pour éviter de vous lancer dans un rachat qui ne vous mènerait nulle part.
  • La compréhension des montages à 1€ symbolique et leur mise en œuvre effective.
  • Et beaucoup d'autres points qui sont partagés lors des vidéos privées... ;-)

Toutes ces questions sont traitées de façon complète et pratique dans la formation que nous consacrons à la reprise d’une entreprise en difficulté. Animée par Sébastien Cerise, spécialiste de ce type de business et accompagné par son avocate, cette formation est une occasion unique de vous former et de passer rapidement à la pratique, avec un accompagnement personnalisé.

Nous avons travaillé dur avec des spécialistes pour vous aider à réussir. Découvrez notre programme sur-mesure.

1

Module 1 : La philosophie de la reprise en difficultés

Dans cette première rubrique, nous allons voir ensemble quelles sont les différentes raisons qui peuvent vous motiver à reprendre une entreprise. Et, vous allez le voir, elles sont nombreuses ! Selon vos objectifs et vos moyens, les méthodes vont varier. Mais la bonne nouvelle est qu'il y en a pour tout le monde. C'est ce que nous verrons en détail dans le module.

2

Module 2 : Le sourcing pour dénicher des pépites

Dans cette partie, nous allons donc nous consacrer au sourcing. Le but est de vous donner toutes les billes pour que vous puissiez disposer du plus large choix possible, selon vos objectifs et vos cibles. Nous vous expliquerons toutes les méthodes pour trouver de manière continue des entreprises qui correspondent à vos critères.

3

Module 3 : La prise de contact

Vous allez voir quelle est la manière la plus efficace de prendre contact avec un cédant pour mettre toutes les chances de votre côté. Car, vous le savez, dans tous les business, il existe des « trucs », des astuces et des leviers spécifiques à utiliser : c’est l’avantage d’avoir déjà de l’expérience, nous connaissons les arcanes du métier.

4

Module 4 : L'analyse et les montages de deal

Dans cette partie, nous verrons parmi les multiples méthodes de reprise qui s’offrent à vous, tous les types de montages que nous vous conseillons tout particulièrement. Vos propres choix vont évidemment dépendre de la situation précise de l’entreprise considérée et de vos objectifs initiaux.

5

Module 5 : La négociation

La négociation est un art délicat et passionnant. Elle implique la recherche d’un accord entre deux parties, en préservant les intérêts de chacun... Mais c'est avant tout une affaire de séduction : vous ne cherchez pas à abattre quiconque, vous voulez le charmer. Cette partie vous donnera toutes les techniques utilisées par les plus grands commerciaux de ce monde.

6

Module 6 : Le redressement financier

Ce module, très dense, vous permettra d'avoir toutes les clés nécessaires pour remettre une entreprise (même en difficulté) sur pied. Nous avons découpé ces informations en trois sous modules. Il y aura une première partie consacrée à la gestion du cashflow, préalable à tout. La deuxième partie sera dédiée à l’augmentation des profits. Suivra une troisième avec un focus sur l’éradication de la dette, ce qui correspond à une autre manière de faire grossir vos bénéfices.

7

Module 7 : L'exit

C'est le moment de penser plus grand qu'une simple reprise. Pour aller plus loin, nous vous transmettrons la vision que vous devez avoir lorsque vous reprenez ce type d'entreprises. Vous comprendrez les secrets que les plus grands chefs d'entreprises appliquent au quotidien dans leurs stratégies de développement.

Et nous avons  aussi prévu quelques bonus...

Bonus

Pour vous donner toutes les chances ! Découvrez nos 5 bonus pour encore mieux vous aider !

Bonus 1
Votre Kit juridique

Vous aurez accès à un modèle de NDA, un modèle de LOI, un contrat de cession type pour reprise symbolique, une analyse du bilan et de compte de résultat. Le tout sera commenté personnellement par l'avocat avec qui je travaille.

Bonus 2
Un dossier spécial...

Je fournis également un dossier spécial sur l'utilisation de la procédure de sauvegarde pour sauver une entreprise reprise en difficultés. C'est une méthode poussée qui a fait ses preuves et que vous devez connaître.

Bonus 3
Accès à mes contacts

Pour tous vos deals à venir et de manière générale pour votre gestion business, vous aurez besoin de bons contacts. Je sais à quel point il est difficile d'en trouver et je mettrai à disposition mon cabinet d'avocat et d'expertise comptable.

Bonus 4
Business Mag' spécial Reprenariat

Lors d'une édition précédente du Business Mag trimestriel, nous avions consacré un numéro entier au Reprenariat. Plus de 140 pages au total... avec en plus un petit cadeau à l'intérieur pour vous aider dans la gestion de votre cashflow. Ce numéro sera offert en bonus de la formation.

Bonus 5
Une formation spéciale Reprenariat

Dès votre inscription et pour vous mettre dans le bain, vous aurez accès à une formation de 12 vidéos qui vous détaillera les grandes lignes du Reprenariat, étape par étape. Le but est de vous faire comprendre les concepts clés et la stratégie globale avant d'attaquer la formation complète.

Rejoignez les (heureux) clients de Sébastien Cerise.

Et il y en a encore beaucoup d'autres... 

Copyright © 2019 Reprenariat.com - PBA Ltd 41/42 Victoria House, 26 main Street GX11 1AA UK,
Numéro d'immatriculation n°GICO.115919 - Contact : [email protected]

commodo ut leo. odio eleifend elementum dolor fringilla