fbpx

Quelques conseils pour une reprise réussie

Devenir un Repreneur à succès

Reprendre une société est un projet passionnant, mais c’est aussi un acte entrepreneurial délicat, qui exige une approche professionnelle d’un bout à l’autre du processus.


S’il est plus simple de faire tourner une entreprise déjà existante que d’en créer une en partant de rien, cela n’est vrai que lorsque la reprise s’effectue correctement. Or, l’opération en elle-même est plus complexe qu’un acte de création, de la même façon que la rénovation d’une maison a des inconvénients majeurs par rapport à la construction d’une bâtisse neuve, si l’on s’est mal préparé.


Afin que vous puissiez avoir tous les atouts en main, voici quelques conseils qui nous paraissent importants quand on veut voir la reprise aboutir et, surtout, vraiment réussir.

Avant

Voici un petit rappel des points-clefs à avoir en tête au lancement du projet :

  • Commencez par analyser le marché
    Avant de vous lancer tête baissée vers une offre précise qui vous séduit, prenez du recul et regardez ce que vaut le secteur concerné, dans son ensemble.
  • Ne confondez pas reprise de titres et reprise de fonds
    Un rachat de titres implique un changement de propriétaire pour une société existante, avec une reprise en l’état de tous les engagements, incluant créances et dettes.
    Un rachat de fonds de commerce n’inclut que la reprise de l’outil de travail, qui sera exploité au sein d’une autre structure. Le cédant conserve donc ses créances et dettes.
  • Préparez une check-list de vos critères de reprise
    Secteur géographique, fourchette de chiffre d’affaires, nombre de salariés en place, stade de développement, etc. sont des exemples de critères à identifier en amont, avant vos recherches.

  • Établissez votre profil
    Pour une reprise réussie, il est essentiel que vous soyez la personne adaptée à la situation : avez-vous les compétences et qualités nécessaires pour tel projet ?

Pendant la reprise

Pendant

Lorsque vous passez à la phase suivante, celle où la reprise commence à se concrétiser, n’oubliez pas de :

  • Réaliser un audit d’acquisition
    Il doit vous aider à mesurer la valeur de l’entreprise et le futur prix de rachat que vous pourrez proposer.

  • Fixer une limite de prix
    À partir de votre analyse préalable, fixez-vous une limite haute que vous ne dépasserez pas lors des négociations.
  • Aborder les négociations sans vous précipiter
    Ceci est d’autant plus important s’il s’agit de votre premier projet de reprise. Ne perdez pas de temps inutilement, mais ne vous jetez pas non plus n’importe comment dans les discussions.
  • Vous faire conseiller
    Pour éviter les mauvaises décisions, pensez à faire appel à des experts qui pourront orienter vos choix durant la négociation.
  • Bâtir un plan de reprise sérieux
    Il vous sera utile pour négocier, mais aussi pour aborder les premiers mois après la reprise, si celle-ci se confirme. C’est l’équivalent d’un business plan, transposé au contexte d’une reprise.

Après

Lorsqu’une reprise aboutit, elle est suivie d’une phase de transition qui ne doit pas être bâclée. Pensez à :

  • Gérer correctement cette période avec les salariés
    Ils ont des habitudes, parfois anciennes, et doivent apprendre à vous faire confiance. Rencontrez-les, rassurez-les et parlez des objectifs que vous avez pour l’entreprise.
  • Nouer de bonnes relations avec les fournisseurs, clients et autres partenaires
    Dans le même ordre d’idée, si l’ancien propriétaire était très apprécié et que sa présence générait à elle seule beaucoup de commandes, vous allez devoir montrer aux divers partenaires que vous êtes à la hauteur.
  • Vous appuyer sur le cédant pour prendre vos marques
    S’il était charismatique et très compétent, rien ne vaut sa caution morale pour faciliter votre entrée en douceur dans l’entreprise.

En suivant tous ces conseils, vous vous assurerez une reprise réussie.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet je vous invite à regarder ma vidéo YouTube :

Retrouvez des articles similaires...

Le congé reprise : un filet de sécurité pour bien mener votre projet

4 erreurs à éviter dans le cadre d’une reprise

Comprendre la clause d’earn out

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
dictum fringilla facilisis adipiscing Aenean non efficitur. Nullam ut