fbpx

Vous former pour reprendre une entreprise

Devenir un Repreneur à succès

Se lancer dans le reprenariat est un business comme un autre : vous pouvez le faire en vous fondant sur vos compétences et votre enthousiasme, ou vous pouvez préparer soigneusement votre projet en amont, en tablant notamment sur la formation… Les entrepreneurs sont avant tout des individus, chacun agit selon son caractère ! Et, s’il n’est pas indispensable de se former pour se lancer dans l’aventure, ça peut aussi donner de sérieux atouts. Voici un récapitulatif des formations utiles à un projet de reprise, pour ceux qui jouent la carte de l’organisation et de la planification.

Se former, oui, mais à quoi ?

Comme nous venons de le préciser, nous nous adressons là aux repreneurs qui souhaitent acquérir des bases, et non pas à ceux qui optent pour une formation « sur le tas ». Il existe deux grands types de formation pour un repreneur qui est sur le point ou vient de signer son deal : les apprentissages liés aux métiers du business proprement dit, dans le domaine d’activité spécifique de la société que vous reprenez ; et les formations inhérentes à la fonction même de chef d’entreprise.

Nous allons nous intéresser surtout à la seconde catégorie. Pour la première, il s’agit avant tout de savoir où vous mettez les pieds : si vous ne connaissez rien au domaine d’activité de l’entreprise, une formation dans les formes ne sera pas forcément indispensable. En dirigeant une société de métallurgie, vous n’allez pas vous coller vous-même aux fourneaux ! C’est plutôt l’environnement, la culture, le langage interne de votre futur « bébé » que vous allez devoir intégrer, ce qui se fera avec le temps et l’expérience ; mais vous pouvez aussi participer à des rencontres professionnelles, vous inscrire sur des forums spécialisés, lire et apprendre des données essentielles sur le secteur d’activité… Même si vous n’avez pas besoin d’être un spécialiste, il est toujours bon de ne pas passer, non plus, pour un néophyte.

Les formations qui nous intéressent ici sont axées sur le métier de chef d’entreprise, donc. Car même un excellent technicien peut faire couler une entreprise, s’il la dirige mal. Par contre, la gestion financière et celle des ressources humaines, la planification, le management… sont autant de compétences qui, si elles peuvent s’acquérir par l’expérience, nécessitent tout de même une préparation.

Quelles sont les formations plus intéressantes pour la reprise d'entreprise

Quelles sont les plus intéressantes ?

Tout dépend de votre niveau, bien sûr. Mais partons du principe que vous êtes un débutant, novice dans la fonction de chef d’entreprise. Voici quelles sont, à notre avis, les formations qui vous seront les plus utiles une fois votre deal signé :

  • La plus complète est sans doute celle de la gestion d’entreprise. Vous y apprendrez par exemple la législation, la réglementation et la fiscalité, comment lire et analyser un bilan comptable, mais aussi les obligations d’un patron – juridiques, sociales, etc. – et les arcanes des contrats, aussi bien salariaux que clients.
  • Le volet management est également important, surtout si vous n’avez pas du tout d’expérience en la matière. Certains sont des « managers nés », mais ce n’est pas donné à tout le monde ! Comment fixer des objectifs, déléguer, accompagner le changement, contrôler...
  • Le marketing, la logistique et les formations spécifiques à la conduite de projet sont également des volets d’enseignement dont vous pourrez tirer beaucoup de profit.

Encore une fois, il s’agit avant tout d’évaluer votre propre expérience et vos besoins, ainsi que la qualité de la période d’accompagnement qui suivra le closing : si votre cédant est de bonne composition – et c’est le cas 99 fois sur 100 –, alors vous bénéficierez déjà d’une excellente base pour démarrer.

Si vous souhaitez vous préparer plus minutieusement, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté de vos CCI, Chambres des Métiers et autres organismes publics qui proposent des formations de qualité et adaptables au cas de chacun. Et n’oubliez pas que, pour tout ce qui concerne la reprise proprement dite et votre accompagnement, nous sommes là !

Retrouvez des articles similaires...

Reprendre une entreprise viticole spécialisée : le business du champagne

Les montages financiers « classiques » pour votre reprise : le LBO et le roll up

Des secteurs en plein boom pour une reprise

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Sed Aliquam accumsan neque. adipiscing Phasellus consequat. lectus ut Lorem